thematique.laclasse.com

 

 

La visite de Michel Méral à l’école publique de St just d’Avray
jeudi 9 mars 2006 , par Christian Besson



Dédicace de Michel Méral

Michel explique comment
 

Nouvelles questions

posées à St Just d’Avray


Quel est le nombre de pages habituel d’une bande dessinée ?


Une BD comporte normalement 46 pages mais certaines font parfois plus.


Est-ce que vous jouez sur la taille des cases ?


Je ne suis pas partisan du travail sur la forme des cases comme on peut le voir dans les BD américaines. Je joue un peu quand cela sert au récit. Je fais parfois des bandeaux (cela prend beaucoup de place) un peu en référence à l’écriture d’un film.


Est-ce que vous vous inspirez d’autres BD connues ?


Je me sers de ce que je connais des romans, des films. L’influence se fait comme elle vient. Il n’est pas intéressant de copier mais on est toujours plus ou moins influencé.


Comment faites-vous pour les décors ?


On se peut se documenter (documents photographiques ou internet) ou aller sur place. Pour les deux albums de "Grégor kyralina" qui se passent à Lyon, je prenais mon appareil numérique et j’allais faire des photos que j’ai réutilisées dans ma BD.


Les bulles ?


Quand je compose ma case, je pense au dessin et au texte. J’essaie que chacune soit bien aérée, qu’elle respire bien. Je dois penser a beaucoup de choses à l’avance. On n’est pas toujours obligé de coller la bulle trop près du personnage avec un petit trait léger on comprend qui parle. J’écris les textes à la main.


La mise en place d’une planche ?


Pour faire une planche, il y a plusieurs étapes qui vont du simple au compliqué. je fais d’abord une petite version de la planche où je cherche la meilleure mise en place des cases. On passe du rough au story board puis au crayonné avant l’étape finale de l’encrage. Je fais des études pour les personnages, les détailsl. J’observe. Je réfléchis.


Je passe aussi du petit au beaucoup plus grand en ce qui concerne la taille du support.


La version définitive mesure 32 cm sur 50 cm alors qu’au départ je suis dans le 21 X 29,7.


La qualité du papier diffère aussi, de la simple ramette à un papier de qualité comme le Vinci.


Le genre de BD que tu aimes faire ?


La BD est un mensonge mais je suis attiré avant tout par les histoires réalistes. "Coeur brûlé" est une BD historique, "Grégor Kyralina" est une BD policière qui se passe à notre époque à Lyon.




Documents joints


Dédicace de Michel Méral

Michel explique comment


 
 
ACCUEIL >>  Comptes rendus des rencontres >>  La visite de Michel Méral à l’école publique de St just d’Avray
Plan du site Contact